la biologie de papy










Equilibre hormonal, régulation cellulaire, fonctionnement des cellules,
évolution de la plante..., une approche simple de la biologie dans
laquelle les notions d'équilibre et de régulation sont
considérées comme deux aspects
d'un même problème





La biologie moderne repose sur deux constatations:

- l'organisme vivant est constitué de cellules. Mieux: il est toujours constitué au départ d'une cellule qui, par divisions successives, donne naissance à une multitude d'autres cellules possédant toutes le même noyau. Lorsqu'on privilégie cette façon d'envisager les choses, on fait de la "biologie cellulaire".
- l'organisme vivant brûle en libérant du gaz carbonique,
de la vapeur d'eau, des sels minéraux et de l'énergie.On peut donc le considérer comme le résultat visible d'une multitude de réactions chimiques, basées sur la chimie du carbone. Lorsqu'on privilégie cette façon d'envisager les choses, on fait de la "biologie moléculaire".

J'ai aujourd'hui le plaisir de vous présenter une autre

approche de ce problème. Tout à la fois moléculaire et cellulaire, elle fait appel à deux techniques auxquelles les
scientifiques n'ont peut-être pas accordé suffisamment d'importance jusqu'ici: la réflexion et le bon sens. Son nom: "la biologie de Papy". Préfigure-t-elle la biologie de demain ? C'est tout le mal que je lui souhaite.


-----------------------------------------------



La biologie de Papy représente une approche globale du fonctionnement de l'organisme vivant... Simple pour les uns, simpliste pour les autres, elle ne diffère en fin de compte de la biologie telle qu'on la conçoit aujourd'hui que par ce fait que les notions d'équilibre et de régulation y sont considérées comme deux aspects d'un même problème. Elle se résume comme suit:

Un organisme vivant est en bonne santé ( il passe alors normalement de l'oeuf à l'embryon, de l'embryon à la jeunesse, de la jeunesse à l'âge adulte, à la vieillesse et à la mort ) dans la mesure où l'activité physiologique des cellules qui le composent  est normale...

Il est malade dans la mesure où cette même activité physiologique dévie de la normale pour diverses raisons:
- raisons liées à la nature de certains gènes dans le cas des maladies génétiques,
- raisons liées à la nature de certains facteurs du milieu dans le cas des maladies physiologiques,
- raisons liées à la présence d'organismes pathogènes ( virus, champignons, bactéries, animaux ) dans le cas des maladies infectieuses.





les flèches noires correspondent à des réacttions de synthèse ou de dégradation
nécessitant l'intervention d'enzymes spécifiques..., les flèches blanches
à de simples réactions d'échange, d'équilibre, de régulation.




Dans la biologie de Papy, tout ce qui se passe dans l'organisme vivant est en effet directement lié à l'évolution d'un équilibre hormonal bien précis: dans le règne végétal, l'équilibre auxines/gibbérellines (AUX/GIB). Substances mystérieuses agissant toujours, partout et à tous les niveaux, appelées hormones de croissance parce que c'est en étudiant la croissance des plantes qu'on les a découvertes, les auxines et les gibbérellines sont en réalité des produits résiduels du métabolisme végétal. Elles reflètent à leur manière ce qui se passe dans la plante, un peu comme les résidus que l'on trouve dans l'estomac d'un animal reflètent son régime alimentaire et ses conditions de vie... Variant ainsi en fonction des tissus, de l'âge, de l'état physiologique de la plante et des conditions de milieu, l'équilibre auxines/gibbérellines conditionne dans la biologie de Papy toute l'activité des noyaux cellulaires. Autrement dit, toute la synthèse des enzymes. Autrement dit encore, toutes les réactions de synthèse et de dégradation dont l'ensemble constitue, à court terme l'activité des différentes cellules, à plus long terme toute l'évolution de la plante.


Un exemple vous permettra de comprendre ce que cela peut signifier dans la pratique. Vous prenez trois plantes parfaitement identiques, trois plantes ayant atteint le stade "4 feuilles" par exemple. Vous traitez ces plantes, la première avec de l'eau (autrement dit, avec rien du tout), la seconde avec de l'auxine, la troisième avec de la gibbérelline, à des doses équivalentes et suffisantes pour obtenir des résultats visibles à l'oeil nu. Vous constatez deux ou trois semaines plus tard:

- que la plante traitée avec de l'eau a 10 feuilles
- que la plante traitée avec l'auxine a 12 feuilles
- que la plante traitée avec la gibbérelline a 14 feuilles.


Et vous vous dites que cela est normal puisqu'il s'agit de plantes jeunes en pleine croissance, puisque l'auxine et la gibbérelline sont des hormones de croissance et qu'il est donc logique que les plantes traitées avec de telles substances grandissent plus rapidement que la plante simplement traitée avec de l'eau... Vous dites donc que tout est normal, mais vous savez aussi une chose : la biologie de Papy n'a aucune chance de correspondre à la réalité. Pour une raison simple : si elle dit vrai, tout ce qui se passe dans la plante est lié à l'évolution d'un équilibre auxines/gibbérellines naturel complexe. Le traitement à l'auxine a donc modifié cet équilibre en faveur des auxines. Le traitement à la gibbérelline a modifié ce même équilibre en faveur des gibbérellines. Pour que l'hypothèse de Papy mérite qu'on s'y intéresse, il aurait donc fallu en fin d'expérience:

- que la plante traitée avec l'auxine ait ..............12 feuilles
- que la plante traitée avec l'eau ait ...................10 feuilles
- que la plante traitée avec la gibberelline ait .... 8 feuilles
ou encore :
- que la plante traitée avec l'auxine ait ............... 8 feuilles
- que la plante traitée avec l'eau ait ...................10 feuilles
- que la plante traitée avec la gibberelline ait ....12 feuilles


Qu'en est-il dans la réalité? Si vous désirez en savoir davantage, consultez les pages proposées ci-dessous. C'est gratuit dans la mesure dans la mesure où vous vous intéressez à tout ceci à titre purement personnel. Si votre démarche est par contre liée à des motivations professionnelles, il serait bon de nous contacter. Are you in need of the english copy? You can check out hookup tonight to find that now! They've got a lot of local hookup apps sites helping fuck buddy app you find sex right now.



00.La biologie de Papy
01.Introduction.
02.Histoire de la biologie moderne.
03.La réaction du citoyen français.
04.Quelques notions de base à rappeler concernant
la biologie.
05.Une hypothèse dans laquelle les notions
d'équilibre hormonal et de régulation cellulaire
dont considérées comme deux aspects d'un
même problème.
06.Comment vérifier cette hypothèse dans un cas
particulier choisi au hasard : les relations hôte/
parasite existant entre une variété de tomate, un
champignon et un virus.
07.Premiers essais.
08.Evolution de la plante en fonction de traitements
l'auxine et à la gibbérelline.
09.La relation hôte/parasite.

10.Action du champignon sur le développement de
la plante.
11.Action en retour de la plante sur le champignon.
12.Action du virus sur le développement de la plante
13.Action en retour de la plante sur le virus.
14.Le cas d'une plante soumise à la double attaque
du champignon et du virus.
15.La publication des résultats, un temps privilégié
pour le débat scientifique.
16.Le principe de Peter.
17.
Conclusion.
18.Images.
19.Liens et contact




Joséphine, le 10 février 2002





la biologie de papy